.

La délégation castelroussine à Gütersloh

Est-ce que la date du 20 octobre était vraiment bien choisie pour l'accueil de la délégation de Châteauroux venue à Gütersloh pour célébrer le 35ème annniversaire du jumelage entre nos deux villes? La rencontre avec nos amis français n'était effectivement qu'un événement parmi d' autres qui avaient lieu en même temps : la foire de jambon, un défilé de calèches à travers la ville et une cérémonie pour nous décerner le label «Fair Trade Town» (une ville qui s'engage dans le commerce équitable). Donc, comment trouver le temps pour se soucier de nos hôtes de Châteauroux? Et bien, ce temps nous avons su le trouver, à la satisfaction de tous.

Le week-end fut même un grand succès pour notre jumelage. Et cela grâce au programme dense et non à l'accumulation des événements. Nous avons accueilli la délégation comme de bons amis, connus depuis longtemps. Oui, on a prévu des actions officielles mais la plupart du temps on a laissé participer la délégation à notre vie. Ayant accompagné la délégation pendant le week-end, j'ai eu l'impression, que c'était vraiment une bonne idée. Intégrée dans les obligations de notre maire, la délégation a sans doute participé à un week-end chargé. On a rencontré beaucoup de citadins de Gütersloh et on a vécu plusieurs choses qui valent la peine d'être relatées. C'est vrai que toutes les actions en plein air étaient très agréables parce que la délégation avait emmené un temps extraordinaire: beaucoup de soleil et des températures pour se promener en t-shirt. Donc il était facile de suivre les événements d'une façon très décontractée.

Le samedi soir avait lieu la partie officielle de la visite. D'abord on a inauguré une plaque de bronze au sol devant la mairie avec les dates de notre jumelage. C'est le début d'un chemin des jumelages, qui va se continuer avec des plaques pour les autres jumelages de Gütersloh. à Pentecôte vous avez créé un symbole fort en baptisant l'un de vos ponts «Gütersloh». Nous souhaitions avoir une réponse à la hauteur et je crois que nous y sommes arrivés en inaugurant cette plaque. Après l'inauguration la Ville de Gütersloh avait organisé une cérémonie dans le «Sky lobby» au dessus de notre théâtre et invité beaucoup de gens qui s'étaient engagés dans le jumelage pendant les 35 dernières années. C'était le moment des discours et des échanges de cadeaux mais aussi une opportunité pour évoquer des histoires personnelles, toujours dans une ambiance très légère. J'ai beaucoup profité de cette fête, parce que j'ai appris beaucoup de choses.

Mais ces événements officiels sont largement décrits dans les journaux. Moi, je vais parler d'autres choses. D'abord la foire du jambon. C'est vrai qu'il y avait beaucoup de stands qui vendaient des aliments et des boissons, chez nous notamment de la bière. Mais il y avait aussi une scène ou plusieurs groupes de musique proposaient leurs programmes. Cette foire avait lieu pour la 25ième fois, et grâce au temps extraordinaire elle a été très fréquentée. Circuler autour des stands, déguster des aliments en écoutant la musique et rencontrer des voisins, une expérience agréable.

M et Mme Pasquet étaient présents à la foire en proposant des spécialités de la région autour de Châteauroux. Leur stand était toujours très visité et les produits furent vendus très rapidement. Est-ce que vous avez déjà vu un défilé des calèches historiques, tirées par des chevaux? C'est vrai que Gütersloh ne connaît aucun hippodrome comme Châteauroux mais le sport hippique est largement partagé dans la région. Autour de Gütersloh il y a dix-huit clubs de sport hippique. Le défilé des calèches a lieu régulièrement et il attire toujours des participants de toute la région. On décore des calèches historiques et on les conduit avec des chevaux aussi bichonnés. Une trentaine de calèches, menées par quatre policiers à cheval, c'était un spectacle très impressionnant. Maîtriser une calèche tirée par cinq chevaux, c'est sans doute d'une dextérité presque oubliée.

À la tête des calèches il y avait un acteur dans le costume d'un amérindien, nommé Winnetou. Ce Winnetou est très connu en Allemagne. Il est le personnage principal d'une série de romans sur le Far West américain, écrits par Karl May. L'auteur est décédé il y 100 ans, mais ses romans étaient plutôt lus par les jeunes il y a 50 ans et dans les années 1960 ces romans étaient portés à l'écran. Aujourd'hui les histoires de Winnetou sont toujours présentées sur plusieurs scènes en plein air tout l'été. De plus il y a une association Karl May, plusieurs musées et même une fondation.

C'était un acteur français nommé Pierre Brice qui a joué «Winnetou» dans les films et plus tard sur les scènes en plein air avec beaucoup de succès. Lors d'une conversation avec les membres de votre délégation j'ai appris que personne en France ne connaît ni Pierre Brice ni Karl May. Ça m'a étonné un peu. Notre maire Mme Unger est obligée de participer au défilé des calèches et cette année, votre délégation faisait aussi partie du cortège. Mme Unger avec son mari et de même votre maire, M. Mayet et son épouse s'étaient installés dans la première calèche, à l'époque utilisée par les nobles, quant à nous la délégation et moi nous avons suivi dans une roulotte plus ordinaire. Quand même, c'était une belle randonnée autour de la ville.

Il y avait encore plusieurs actions pendant le week-end. Je me souviens du tour guidé dans la ville, à la visite de «Porta», un magasin de meubles - exemple même du développement de la ville sur des friches industrielles, et à la promenade dans le parc botanique. On s'est promené sous les arbres avec des feuilles colorées qui brillent au soleil. Magnifique!

Toutes ces activités ont été très appréciées par nos amis français. Les membres de la délégation ont découvert la ville et on a participé aux tâches de notre maire tout en utilisant le temps pour bavarder ensemble. Ainsi on a appris plus de son vis-à-vis et on a discuté des choses communes et des différences entre Châteauroux et Gütersloh.

J'ai eu l'impression que tout le monde était bien et qu'on a profité de l'ambiance. Pour moi ce week-end a prouvé que le jumelage entre nos villes est très vif et très fort. Je suis sûr qu'il va survivre encore très longtemps et je me réjouis d'y participer.

J'ai vécu vraiment une visite d'amis chez des amis.

Cordialement,

Wolfgang Hellmeier, Gütersloh, novembre 2012

Votre commentaire    Start/Accueil    Tous les textes français